Coils tattoo machine et personnalisation

Un outil pour une application, à ta main


"Fais mois un bon packer s'teup..."

Mon job c'est de te faire une bonne tattoo machine pour l'utilisation que tu souhaites avoir avec. Alors si tu veux un bon packer ou un liner bien pèchu je suis là pour ça, pour te proposer la machine qui te correspond tant au niveau de la fonction que de l'esthétique.

Et la personnalisation du réglage passe souvent par la personnalisation du "moteur"... autrement dit, le bobinage.


L'énorme avantage de la coil, c'est que quasiment tout est possible en terme de fonctionnalité : le rapport force / vitesse étant induit essentiellement par le bobinage, il est assez facile de jouer sur les paramètres.

C'est bien ce qui me rend dingue quand je vois des propositions de machines industrielles, qu'elles soient à moteur rotatif ou à bobines. À aucun moment, ou très rarement, on nous parle de personnalisation de réglage. Je ne parle pas de sortie d'aiguille ou du voltage, je parle du ratio vitesse de la machine (cps) / force d'impact (frappe) / rapidité de remontée des aiguilles (temps dans la peau)

Pourtant il s'agit bien des paramètres les plus importants dans l'efficacité d'une machine. Ceux qui suivent mes formations et séminaires le savent bien, et j'insiste lourdement sur ces points.


On nous vend des machines (nos outils de travail) avec toutes sortes d'arguments commerciaux plus ou moins techniques. en partant du principe que tous les tatoueurs sont identiques, bossent de la même façon, ont la même sensibilité et procèdent "mécaniquement" à l'application de tatouages !

Je vais peut-être passer pour un mec d'un autre age (c'est pas complètement faux...) mais pour moi le tattoo est un art, et le tatoueur un artiste. En tout cas pour certain d'entre nous.

Avec la standardisation du matériel et des machines, on fini par voir "naitre" des techniciens du tatouage. Une méthode plus proche d'un process industriel que d'un concept artistique.

Je n'ai rien contre en soit, mais ce n'est pas ma vision du tatouage.


Il y a encore quelques années, quand on croisait une belle pièce en convention ou sur une photo de magazine on était presque tous capable de dire qui en était à l'origine. Depuis quelques temps on est capable de différencier "sur peau" des tattoos dont le design à été réalisé sur Procreate et des dessins fait "à la main".

Je n'ai absolument rien contre l'utilisation de Procreate, bien au contraire, l'outils est fabuleux. Ce qui me dérange c'est le non-style qui en ressort souvent. Aucune signature graphique, pas de style distinctif.... bref, la différence entre technicien et artiste est peut-être là.

Je ne dis pas que c'est le cas pour tout le monde, mais je dis que c'est de plus en plus fréquent.


Et le rapport avec les machines "standardisées" ne fait qu'accentué le phénomène.

Quand je parle de machine, j'entends toutes les machines.

Petite précision, je suis builder de coil, ok, mais ce n'est pour ça que je ne vois pas l'interêt des autres types de machines. Je vais reprendre une image qu'il m'arrive de sortir en formation :

les tattoo machines sont des outils, il y en a de toutes sortes. Chaque type d'outils est adapté à un style d'application et/ou au style de l'artiste tatoueur.

A l'atelier j'ai tout un tas d'outils pour faire mon job de builder, et je les utilise tous.

Pour les machines c'est pareil à mon humble avis. Le tatoueur doit avoir dans sa "boite à outils" tout ce dont il a besoin : pen, coil ou rotative. Chacune de ces machines peut avoir son utilité en fonction de la pièce à tatouer, de son emplacement, de l'environnement (convention, shop) et du rendu souhaité.

J'aurai l'air malin dans mon atelier si j'étais borné et exclusif , à ne vouloir utiliser que des marteaux ! "Non pas de clé allen, pas de tournevis, moi je suis un mec qui bosse qu'avec des marteaux !"


Ouais je sais, l'image est un peu nase, mais c'est comme ça que je vois les choses, les bons outils pour le bon taf.


Et il se trouve que la partie la plus interessante de mon job est... la personnalisation fonctionnelle (et esthétique) de tes machines .


Un outil pour une application, à ta main.


Donc, si je dois finir sur un conseil, le voila :

un builder est artisan qui bosse avec son savoir faire, ses connaissances, son relationnel avec ses client. N'hésites pas à lui faire confiance et lui demander une machine de tatouage faite "pour toi"

Nous sommes assez nombreux partout dans le monde pour que tu puisses trouver chaussure a ton pied. Trouves l'artisan qui te correspond, discute avec lui , dis lui de quoi tu as besoin et confies lui la réalisation de ta prochaine machine. Il y a de fortes chances que tu ne sois pas déçu.


XXX



0 commentaire